Today: May 21, 2024 4:46 am

‘Bras longs de Eto’o’: son audition programmée, Ernest Obama sorti du Cameroun pour une ‘mission’

Contrairement aux informations qui circulent sur le toile et même plusieurs sites, le porte-parole de Samuel Eto’o n’est pas encore auditionné par les limiers du SED.

Aux dernières nouvelles, l’ancien DG de Vision4 qui jouait pour Amougou Belinga, le rôle que joue Bruno Bidjang aujourd’hui, a été cité dans l’affaire Bryan Fombor, après l’exploitation des serveurs qui ont tout enregistré depuis de nombreuses années.

Avant même qu’Ernest Obama ne soit invité à venir expliquer un certain nombre de choses qui ont débouché sur l’assassinat de Fombor, il a été dépêché en mission en Nouvelle Zélande. Une curieuse mission pour l’actuel porte-parole de Samuel Eto’o, à un moment où il est censé venir expliquer le rôle qu’il a joué dans cette affaire macabre.

Selon plusieurs sources concordantes, le porte-parole du président de la Fédération camerounaise de football est écouté au Secrétariat d’Etat à la défense (SED) dans le cadre de l’affaire Bryan Fombor, le jeune amant d’Ivana Essomba froidement assassiné quelques années plus tôt. A l’époque Ernest Obama était le bras d’Amougou Belinga. Il dirigeait sa chaîne de télévision dénommée «Vision 4 ».

Selon les révélations de de Remy Ngono il était l’intermédiaire entre Bryan qui détenait les sextape de Laurent Esso et Amougou Belinga.

Avant son massacre le 05 juin 2020 au quartier

Omnisport à Yaoundé, le jeune Bryan aurait un deal avec Amougou Belinga. Il exigerait 30 millions pour ne pas diffuser une vidéo des ébats sexuels de plusieurs personnalités qu’il détenait grâce à Ivana Essomba; son ex petite copine. Selon Remy Ngono, auteur de toutes ces révélations, l’amant de l’actuelle femme de Bruno Bidjang aurait perçu 25 millions de francs CFA. Malgré cela, il maintiendrait la pression, ce qui n’a pas été du goût du ministre Laurent Esso qui aurait demande à Amougou Belinga de «régler le problème ». Ce dernier à son tour confiera l’affaire à Yvana qui toujours selon Remy Ngono était une de ses petites amies.

« Il y va utiliser cette vidéo où il y avait des personnalités dont le ministre de la justice Laurent Esso et beaucoup d’autres. Il va prendre la vidéo et appeler Ernest Obama.

Ernest Obama va constater cela et Bryan Fombor va dire que pour qu’il ne publie pas ça dans les réseaux sociaux, il faut qu’on lui donne 30 millions. 25 millions lui sont versés. Par la suite, il insiste auprès d’Ivan Essomba qu’il lui faut de l’argent. Entre temps, Lauren Esso était au courant que ses vidéos avec Amougou se retrouvaient dans des réseaux. Il convoque Amougou et va donc lui imposer de régler le problème. Dans le langage de la mafia, quand on te dit de régler le problème, cela veut dire tuer », a-t-il déclaré

Source: Cameroon Web

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes
Share on

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *